Nourrir ses besoins

Comment dire NON sans s’énerver ? 😤

Si vous êtes cette personne qui dit toujours OUI à tout à et tout le monde, je suis sure qu’il vous ait arrivé de craquer et de dire NON en explosant de colère. Peut-être même que cela vous arrive régulièrement. Vous envoyez alors tout balader, puis vous ressentez de la culpabilité. Pour enfin, lorsque vous vous êtes calmée, revenir vers l’autre en vous excusant et recommencer à dire OUI à tout.

En fait lorsque vous agissez comme cela (dire OUI à tout), vous ne vous respectez pas et c’est normal que vous craquiez régulièrement. Voici quelques conseils pour apprendre à dire NON au bon moment et en accord avec vos besoins, valeurs et limites.

1/ Savoir ce à quoi vous dites OUI

Avant d’être capable de dire « non », vous devez savoir à ce à quoi vous dites « oui » 😉
Pour cela, posez vous des questions comme :

  • Dans cette situation (ou un domaine de vie), qu’est-ce que je veux vraiment ?
  • Quelle serait la situation idéale ?
  • Quel est mon objectif ?
  • De quoi ai-je besoin maintenant ?
  • Quel est mon seuil de tolérance ?

Cette dernière question est très intéressante, car en fonction des situations, nous sommes prêts à accepter « un peu », mais pas « trop ». Faudrait voir à ne pas pousser Mémé dans les orties ! 😉
Aussi connaître vos seuils de tolérance, vous permet d’avertir les personnes : « Attention, on va bientôt atteindre l’une de mes limites ». Et le dire avant que la ligne ne soit franchie (pendant qu’on est encore calme) plutôt qu’une fois qu’elle est franchie (où on est généralement en colère). Vous l’avez compris, communiquer sur vos limites en amont vous permet de le faire avec calme et fermeté 🙂

Faire le court exercice sur les Valeurs proposé ici, vous aidera aussi à savoir ce à quoi vous dites « oui » (vos valeurs) et ce à quoi vous dites « non » (lorsqu’elles sont bafouées). Lister et connaître vos valeurs par coeur, vous permettra de mieux comprendre pourquoi vous réagissez face à certains comportements. Puis vous pourrez expliquer par exemple : « Tel comportement me dérange car il va à l’encontre de mes valeurs ».

2/ Il n’est jamais trop tard pour dire NON

Même si par le passé, vous acceptiez de vous occuper de certaines tâches ou laissiez passer certains comportements de votre entourage sans rien dire. Il n’est jamais trop tard pour dire « non » et expliquer que cela ne vous convient plus.

Que ce soit au travail, avec la famille, les amis ou dans le couple, allez voir les personnes concernées pour les avertir. Vous utilisez une formule du genre : « Jusqu’à présent, j’ai accepté… (une situation, un comportement, de faire ceci…). Mais aujourd’hui, je me rends compte que cela ne me convient plus. Voici ce que je propose à la place… ».
Après avoir fait votre proposition, vérifiez ce qu’en pense la personne en face de vous, que ressent-elle ? Quels sont ses besoins ? Restez ouverte à la conversation, si la personne se sent réellement prise en compte, votre message passera beaucoup mieux 🙂
Si votre nouvelle proposition ne lui convient pas du tout, essayez de voir ensemble si vous pouvez une troisième voie qui réponde à la fois à vos besoins et aux siens. Mais ne revenez surtout pas en arrière, c’est-à-dire à la situation initiale dont vous venez de dire qu’elle ne vous convenez plus.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Attention aux histoires que vous vous racontez !

Très important : lorsque vous allez voir votre entourage pour faire de nouvelles propositions, évitez ce qu’on appelle le « tu qui tue », c’est-à-dire, de faire des reproches à l’autre consciemment ou même s’en rendre compte, en disant : « Tu as fais ceci, tu es comme cela… ». Lorsqu’on s’entend dire des choses comme ça, on se sent presque toujours accusé, et on est sur la défensive, ça ferme le dialogue immédiatement.
Vous trouverez ici en BD de bons conseils pour explorer vos besoins et celui de l’autre sans « tu qui tue » 😅

3/ Tenez bon ! 🙂

SPOILER : Si vous étiez cette personne qui disait toujours OUI à tout, ça va faire bizarre à votre entourage de vous entendre dire NON. Aussi attendez-vous à ce qu’ils usent de stratégie pour transformer vos NON en OUI 😉
Alors, il est possible de trouver un terrain d’entente et de négocier pour trouver une solution qui satisfasse les deux parties. Et là, c’est OK que vous trouviez ensemble une solution qui fait que vous pouvez dire oui tout en respectant vos limites, besoins, valeurs…
Par contre si la personne insiste avec la même proposition, qu’elle souhaite juste vous faire « plier » et vous arracher un « oui ». Bah…. ça reste « non »… Surtout ne lâchez pas. La première personne qui doit respecter vos limites, besoins et valeurs, c’est vous-même ! Et ensuite vous pourrez les faire respecter par les autres en tenant bon.

Pour vous aider à tenir plus facilement, vous pouvez vous préparer des réponses « prêtes à l’emploi » du style : « Je suis vraiment désolée, je sais que tu comptais sur moi, mais j’ai vraiment besoin de… » ou encore « Je ne peux pas, j’ai ceci ou cela à faire, c’est très important pour moi… ». Et répétez sans cesse la même réponse, sans vous chercher 1001 excuses.
Surtout évitez les exceptions, car il finira par y en avoir plein, et vous perdrez de votre crédibilité.

Et vous, quelles sont vos astuces pour dire non avec calme et fermeté ? Commentez.

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply